Louvain Coopération, ce qu'en disent nos donateurs

Avis de nos donateurs

Louvain Coopération, ce qu'en disent nos donateurs

Résaux sociaux
Contenu

Ils sont tous les deux donateurs pour notre ONG. La rencontre avec Louvain Coopération s'est faite différemment pour chacun, mais le résultat semble le même. La confiance, les projets porteurs de sens et le dynamisme de LC les ont convaincus. Interview avec deux de nos généreux donateurs. De tout coeur, merci!

10 ans de générosité !

Le professeur Emérite (UCLouvain) Franz Dessy est l’un de nos plus fidèlesFranz Dessy donateur.Depuis 10 ans, lui et son épouse contribuent généreusement au projet de Louvain Coopération. Très actif dans la vie associative depuis de nombreuses années, Monsieur Dessy a enseigné jusqu’en 2002 la physiologie des animaux domestiques aux étudiants vétérinaires et agronomes à l’UCLouvain. Désormais retraité, il nous fait part de son engagement auprès de Louvain Coopération.

Comment avez-vous connu notre ONG ?

Je suis incapable de vous répondre (rire). Ce n’est pas quand j’étais à l’UCLouvain car mes premiers dons datent de 2011. Et j’ai pris ma pension en 2002. C’est j’imagine, et c’est par déduction, via le courrier postal que je dois avoir découvert l’ONG.

Qu’est-ce qui vous a intéressé dans nos actions ?

Louvain Coopération est non seulement lié à l’UCLouvain, une institution que j’ai tout de même fréquenté pendant une vingtaine d’années. Il y avait donc déjà un point d’ancrage. Ensuite, en me renseignant un peu, j’ai trouvé que les activités, les actions et les projets de Louvain Coopération tenaient la route. Les thématiques sont intéressantes et cohérentes. Et puis, j’ai particulièrement été touché par ce qui est fait de manière générale en RDC.

Sur quoi portait votre dernier don ?

L’an passé, je me suis intéressé au projet IngénieuxSud via un club dont je fais partie à Andenne. Nous avons reçu un appel d’un groupe d’étudiants participant au programme. En lisant leur document, j’ai trouvé cela très bien fait et très intéressant comme projet. Avec la réduction fiscale de 60 % en 2020, on s’est permis aussi d’être un peu plus généreux encore que d’habitude.

Louvain Coopération est-elle la seule ONG que vous supportez ?

Non, nous avons quelques associations que nous soutenons moi et mon épouse. Etant donné que nous avons une pension plutôt confortable, nous donnons chaque année à des œuvres de bienfaisance. Ceci dit, j’ai une confiance aveugle dans ce qui est fait chez vous. Une fois qu’une ONG ou association a mon appui, j’y vais les yeux fermés.

« Un discours passionné »

Florence DockxDonatrice depuis un an et demi auprès de Louvain Coopération, Florence Dockx (34 ans) est impliquée depuis de nombreuses années auprès de diverses ONG. Pour cette jeune pédiatre officiant à la Clinique Saint-Pierre à Ottignies, c’est le dynamisme et les domaines d’activité qui l’ont convaincue.

Comment avez-vous connu Louvain Coopération ?

C’est tout simplement via la prospection de rue. J’ai été abordée par un jeune homme très sympa et impliqué, c’est ce qui m’a séduite. Ce n’était pas du « marchandage » comme c’est malheureusement parfois le cas. Ici, le discours était passionné. Plus jeune, je m’impliquais beaucoup dans ce domaine. Du coup, je continue à m’intéresser à certaines actions à gauche à droite.

Y’-a-t-il quelque chose que vous appréciez en particulier chez LC ?

D’abord, il y a ce côté dynamique. Je trouvais ça sympa puisque cela m’a rappelé aussi ce que je faisais étant plus jeune. Au-delà de ça, il y a un certain respect aussi. Je ne me sens pas envahie de mails, de prospectus ou de demandes à tout va. Et je trouve ça particulièrement plaisant.

Y’-a-t-il une thématique qui vous touche plus que d’autres ?

Je suis pédiatre, donc évidemment tout ce qui est du domaine de la santé m’intéresse. La promotion des jeunes aussi et puis l’environnement. J’essaye de sensibiliser mes enfants à cette thématique et ça fait écho à certain projet que j’ai pu faire auparavant. Ce sont des thématiques porteuses de sens.


En savoir plus sur nos actions

Plus de news

30/11/2021
Après avoir vécu un temps dans les rues de Kinshasa, à 19 ans, Enoch Mwaka vient de décrocher une bourse pour entamer des études universitaires. Suivi par notre partenaire local… +
30/11/2021
Louvain Coopération clôture l’évaluation sur la gouvernance et l’équité des mangroves protégées et conservées dans la région du Menabe, à Madagascar. Les résultats démontrent que… +
19/11/2021
Dans la métropole de Kinshasa, ils sont plus de 25.000 enfants et jeunes adolescents à survivre dans la rue. Un nombre qu’il est d’ailleurs difficile de préciser, mais qui est en… +
08/11/2021
​Le CNCD-11.11.11 regroupe plus de 90 associations de solidarité internationale et lutte depuis plus de 50 ans contre les inégalités mondiales. Chaque année, il organise l’… +
08/11/2021
Depuis 1980, la prévalence de l’obésité a doublé dans plus de 70 pays et a augmenté de manière significative dans la majorité des autres pays. Aujourd’hui, on enregistre deux… +
27/10/2021
Selon la Fédération Internationale du Diabète, une personne sur deux dans le monde vit avec un diabète sans le savoir, mais c’est dans les pays à faible revenu que ce nombre est… +