Diabète: Mieux vaut prévenir que guérir!

Deux personnes sur trois ignorent leur diabète dans les pays à faible revenu

Diabète: Mieux vaut prévenir que guérir!

Résaux sociaux
Contenu

Au Bénin, plus de 23% des adultes sont en surpoids et 7.4% d’entre eux sont obèses. 25% des adultes présentent une tension artérielle élevée et 96% d'entre eux ne suivent aucun traitement. Sur base de ce constat de 2015, Louvain Coopération a depuis décidé d’agir sur les Maladies Non Transmissibles (MNT) qui représentent un véritable fléau mondial. Dans les pays à faible revenu, la prise en charge de ces pathologies, dont font partie le cancer, le diabète, l’hypertension et l’obésité, est bien trop lourde pour les ménages. Par ailleurs, elle présente un trop grand risque pour les mutuelles, les cotisations des affiliés n’étant pas assez élevées.

Alors comment agir ? Par de la prévention et des campagnes de sensibilisation. Partant de ce postulat, un projet-pilote visant la mise en place de mécanismes de prévention et de traitement naturel et non-médical des MNT est exécuté depuis 2018 dans la région de l’Atacora, au Nord-Ouest du Bénin. Financé à 75% par Wallonie-Bruxelles International (WBI), il est appuyé par les Mutualités Libres (MLOZ) et Louvain Coopération. «C’est un projet d’introduction de pathologies généralement non-assurables dans un système de mutuelles de santé », explique Brice Titipo, Responsable du domaine mutuelles de santé à la Direction Régionale pour l’Afrique de l’Ouest de Louvain Coopération.

Une approche communautaire

Des animateurs mutualistes et des pairs éducateurs spécialisés sont formés dans l’accompagnement des malades. Ces pairs éducateurs souffrent ou ont souffert d’une MNT et vivent dans la même zone. Ils sont ainsi les mieux placés pour coacher les malades. Ensemble, ils proposent des séances d’éducation thérapeutique dans lesquelles les participants trouvent du soutien et des réponses à leurs questions. Ainsi, deux ans après le démarrage du projet, près d’une centaine de pairs éducateurs ont été formés.

Des résultats prometteurs

Le projet mise aussi sur des campagnes de dépistage mais surtout sur la sensibilisation et l’information des populations à travers la création de campagnes de promotion de la santé de type Manger, Bouger. "Grâce à cette expérience, il y a des choses qui s’ancrent dans les mentalités. On s’est rendu compte que l’on pouvait créer des actions autour pour prévenir et aider à la prise en charge et que cela avait un réel impact", poursuit Brice Titipo. En effet, les résultats démontrent que les mutualistes et les patients des centres de santé ont une meilleure connaissance des MNT, de leurs causes, et savent qu’ils peuvent agir sur leur alimentation et leur hygiène de vie. À titre d’exemple, 15 clubs de marche ont été créés et comportaient en 2020, 365 membres. "Ce sont des chiffres très encourageants et on voit que l’on a réussi à installer ça sur le terrain", commente Xavier Brenez, Directeur général des Mutualités Libres.

Fort de cette réussite, le projet sera introduit dans le nouveau programme 2022-2026 qu’a soumis notre ONG à la Coopération belge. La clôture du projet-pilote est prévue pour le mois de février 2022 ; "si les résultats positifs se confirment, il faudra certainement le pérenniser dans la région, car ce sont des projets qui doivent s’installer sur le long terme", précise Xavier Brenez. "On espère aussi l’étendre notamment dans les département du Mono, du Borgou et aussi l’expérimenter au Burundi", conclut quant à lui Brice Titipo.

 

En savoir plus sur le diabète et les enjeux dans le Sud ?
Découvrez notre campagne digitale : « Diabète, un fléau mondial ».

Témoignage   Interview  Vidéo

De tout coeur, merci pour votre soutien!

 

Plus de news

07/01/2022
Le jeudi 27 janvier, Louvain Coopération vous propose de plonger dans le quotidien des enfants des rues congolais, à travers la diffusion du documentaire « Kinshasa Kids ». Ce… +
15/12/2021
Dans les rues de Kinshasa, ils sont plus de 25 000 enfants à être livrés à eux-mêmes dans des conditions des plus difficiles. Une précarité qui s’est par ailleurs accentuée avec… +
30/11/2021
Après avoir vécu un temps dans les rues de Kinshasa, à 19 ans, Enoch Mwaka vient de décrocher une bourse pour entamer des études universitaires. Suivi par notre partenaire local… +
30/11/2021
Louvain Coopération clôture l’évaluation sur la gouvernance et l’équité des mangroves protégées et conservées dans la région du Menabe, à Madagascar. Les résultats démontrent que… +
19/11/2021
Dans la métropole de Kinshasa, ils sont plus de 25.000 enfants et jeunes adolescents à survivre dans la rue. Un nombre qu’il est d’ailleurs difficile de préciser, mais qui est en… +
08/11/2021
​Le CNCD-11.11.11 regroupe plus de 90 associations de solidarité internationale et lutte depuis plus de 50 ans contre les inégalités mondiales. Chaque année, il organise l’… +