Ensemble, avec les pêcheurs de Madagascar : les mangroves, niche écologique en proie à la destruction

Photo
mangroves

Ensemble, avec les pêcheurs de Madagascar : les mangroves, niche écologique en proie à la destruction

Contenu

Les mangroves, situées dans les zones tropicales humides et faisant la transition entre la terre et le littoral sont une niche écologique qui rendent de nombreux services. Pourtant, elles sont défrichées pour construire des rizières, des bassins à crevettes et fournir en bois de chauffage.

À Madagascar, la pêche est capitale pour des milliers de familles. Dans le sud-ouest de l’île, région où Louvain Coopération est active, 95% des ménages des villages côtiers dépendent de ce secteur. Les produits de la pêche sont destinés en partie à nourrir les membres de la famille, mais surtout, leur vente génère un revenu précieux. Or, les mangroves sont en danger alors que les ménages côtiers de Madagascar en sont profondément dépendants.

Mais pourquoi les mangroves sont-elles si importantes ?

schéma mangroves

La mangrove est une forêt spécifique des zones de marées des littoraux tropicaux, constituée de palétuviers qui poussent les pieds dans l’eau. Localisée dans différents endroits du globe, la mangrove y joue un rôle écologique et socioéconomique fondamental. Grâce à la structure complexe de leurs racines, les mangroves :

  • fournissent l’habitat et la nourriture nécessaire à de nombreuses espèces de poissons et d’animaux. Elles sont une zone de reproduction de nombreuses espèces et constituent ainsi une nurserie et un refuge pour de nombreuses espèces en voie d’extinction ;
  • forment une barrière protégeant le littoral de l’érosion et les côtes des dommages liés aux catastrophes naturelles extrêmes telles que les tempêtes et les tsunamis ;
  • constituent l’écosystème qui absorbe le plus de CO2 dans le monde.

L’action de Louvain Coopération

Louvain Coopération est présente dans la région du Menabe depuis 2006. D’abord active dans les domaines de la sécurité alimentaire et économique, les membres de l’ONG ont rapidement constaté que le devenir des populations était profondément lié à la mangrove. Il est donc impossible d’améliorer la gestion de la pêche sans travailler à la protection des mangroves.

Afin d’endiguer le phénomène de destruction des mangroves, Louvain Coopération mène, aujourd’hui, différents types d’actions : des actions de protection et des actions de régénération.

Les actions de protection passent par deux canaux : la sensibilisation/formation et la création de réserves de pêche temporaires. Les ménages côtiers sont sensibilisés à l’importance des mangroves et les pêcheurs sont formés à la mise en place d’étangs piscicoles ainsi qu’à l’utilisation durable des ressources de la pêche. De plus, des réserves de pêche temporaires sont créées. Il s’agit de préserver des zones de toute activité humaine pendant plusieurs mois afin de permettre à la faune marine de se reproduire.

Les actions de régénération des mangroves prennent la forme de reboisement ou de restauration sur plusieurs dizaines d’hectares avec la participation active des populations locales. Cette dernière est essentielle, non seulement, pour assurer la durabilité du projet, mais aussi par les connaissances qu’elle possède sur son milieu. Les communautés malgaches définissent donc elles-mêmes l’emplacement des zones de mangroves à restaurer. Les anciens sont de très bons conseillers en la matière : ils se souviennent de la localisation des plans de mangroves en péril.